Demande d'informations enquiry-icon
shape blue shape blue dark shape red shape red dark

Nos ressources gratuites

Améliorez vos écris avec les ressources gratuites proposées par Staka. Une série d’articles pour vous assister dans la rédaction de vos mémoires et écris universitaires.

Comment rédiger une introduction ?

L’introduction est un paragraphe qui précède le corps du mémoire. Placée au début du manuscrit, elle constitue une partie stratégique dans un mémoire de fin d’étude, en ce sens qu’elle permet le premier contact avec le lecteur. Il peut arriver que le lecteur lise l’introduction de manière approfondie et qu’il ne fasse que parcourir le reste du manuscrit. Par conséquent, elle doit être particulièrement soignée, au même titre que le reste de l’écrit.

Cette partie permet donc de mettre le lecteur en situation, afin qu’il appréhende le contexte. Elle intègre donc des informations clés, sans pour autant apporter les réponses. Elle vise à attiser la curiosité du lecteur pour lui donner envie de poursuivre la lecture. 

Souvent, elle s’organise « en entonnoir ». Autrement dit, elle accompagne de manière progressive le lecteur vers  la partie fondamentale du sujet abordé, en commençant par des généralités jusqu’à spécifier des détails. 

Généralement, l’introduction comprend :

- un préambule qui présente de manière globale le sujet, par le biais de quelques citations ou un aperçu sur  les études effectuées précédemment dans le domaine ;
- les définitions des principaux concepts qui situent le cadre théorique du mémoire. Fondée sur une revue de littérature, cette sous-partie entraîne la suivante ;
- l’annonce de la problématique. Elle est issue d’une réflexion approfondie sur le sujet, émanant du domaine académique ou professionnel ;
-l’annonce d’hypothèses que l’étudiant chercheur devra vérifier tout le long de son manuscrit ; elles pourront être soit confirmées, soit infirmées.
- l’annonce du choix de la méthodologie ;
- les raisons qui motivent le chercheur à effectuer la recherche ;
- les buts recherchés par le chercheur ;
- une brève description du plan de recherche du mémoire, qui ne doit pas être détaillé, mais en comporter les grandes lignes.

Par conséquent, l’introduction est un composant crucial dans un mémoire de fin d’étude. Elle doit être accrocheuse. La rédaction de l’introduction s’effectue de préférence en dernier lieu, c’est-à-dire après avoir rédigé le contenu du mémoire. En effet, cela permet à l’auteur d’avoir à sa disposition toutes les données nécessaires pour rédiger cette partie du mémoire, notamment les informations issues de la revue littéraire, ainsi que les résultats empiriques issus soit d’interviews, soit d’enquêtes, soit d’observations directes.

En somme, l’introduction ne doit pas être rédigée à la hâte et doit faire l’objet d’un soin particulier, dans la mesure où elle représente la vitrine du manuscrit. 

agent

Nos enseignants-correcteurs sont là pour vous aider à délivrer le meilleur de vous même.

Découvrez nos services >

home paper
Haut